Mot du Président

    fifi

 

Mot du Président 2018

Me voici à nouveau devant ma feuille blanche, exercice émouvant cette année car ce sera le dernier dans ma fonction.

Je suis fier du travail accompli tous ensemble et souhaite que notre organisation syndicale puisse avoir la place qu’elle mérite aux prochaines élections professionnelles qui vont se tenir début Décembre 2018.

Nous avons obtenu la totalité de nos revendications de notre feuille de route preuve de bon sens mais aussi notre force visionnaires pour la construction d’un établissement répondant aux besoins du service public et aux carrières des agents.

Il ne tient qu’a vous jeunes et moins jeunes de reprendre le flambeau et de vous investir comme je l’ai fait pendant toutes ces années avec beaucoup d’abnégation face à notre hiérarchie et nos politiques sourd et obtus .

Sachez que malgré tout que le bon sens finit toujours par payer et qu’il ne faut jamais se décourager .

Je ne quitte pas notre organisation syndicale mais me met en retrait pour que le passage générationnel puisse avoir lieu dans les meilleures conditions possibles restant la mémoire vivante des petits arrangements entre amis qui ont malheureusement été la méthode de fonctionnement de ces dernières années.

Sachez, mais je n’ai pas besoin de vous convaincre, que je ne lâche jamais rien. La preuve étant nos procédures au Tribunal Administratif pour la reconnaissance des unités de valeurs obtenues par les agents mais aussi contre l’application locale des droits syndicaux.

Est venu aussi s’inscrire depuis l’arrivée du nouveau Chef de Centre de Ramonville Buchens une procédure pénale pour délit d’entrave aux droits syndicaux.

En relisant mon mot de 2018 je me réjouis de constater que toutes nos revendications de bon sens ont été entendues.

Pour les plus empressés qui trouvent le temps long sachez qu’un centre de secours ne sort pas de terre d’un coup de baguette magique et que les lenteurs politico-administratives ne facilitent pas la tache.

Le principal reste le tableau final que je verrai de loin dans ma campagne Tarnaise que j’aime tant.

Nous ne pouvons seuls nous attirer la gloire de cette réussite et devons rester humbles.

Sans l’ouverture d’esprit mais aussi «la virginité» dans notre établissement du Colonel Christophe Landrieau DDA , Laurent Guillon notre DAF mais aussi le Commandant Lionel Faou qui a eu la lourde tache de sortir le service des Ressources Humaines de ce côté obscur, d’avoir su guider nos politiques vers les attentes des agents en souffrance depuis l’arrivée de cette réforme destructrice et ce seulement en trois ans car la période transitoire n’avait pas de sens pour les dirigeants précédents .

Je voulais revenir sur le conflit social qui nous a conduit a de fatigantes négociations et une division des personnels.

Même si je ne partage pas la méthode il est le fruit de onze années d’ignorance totale de revendications et de mises en garde légitimes. Cela nous a conduit à des comportements anarchiques de certains des personnels méprisant le travail de l’ensemble des représentants syndicaux qui oeuvrent depuis de nombreuses années, mais qui dépendent de l’importance que veulent bien leur accorder les politiques et l’équipe de Direction.

Restons positif, le protocole d’accord signé pour nous par Damien est une belle feuille de route pour les générations à venir faites-moi confiance.

J’espère que le nouveau directeur que nous attendons s’inscrira dans cette nouvelle dynamique.

Cependant il est important de rester vigilants la preuve en est cette commission RATD réservée aux personnels du CTA.

Méthode discriminatoire que nous avons dénoncé.

Pour rappel fin 2019 aucun sapeur pompier volontaire de notre département ne pourra avoir un grade supérieur à celui de professionnel ce qui va occasionner de graves déséquilibres d’encadrement dans les Centres de Secours volontaire .

Nous sommes déjà intervenus en CAP pour alerter la gouvernance, dossier resté sans réponse !!

La mixité se met petit à petit en place sur l’agglomération Toulousaine, j’espère qu’il en sera de même dans les centre de secours volontaires ou, ne nous voilons pas la face, la permanence des secours se fait souvent sur le fil du rasoir.

Laissons de coté ce clivage et pensons à la qualité du service public.

Les caissons ont trouvé leur place au centre de secours de Muret-Massat comme nous le demandions depuis toujours. Le manque de logique de l’administration me surprendra toujours et je ne m’y serai jamais fait en toutes ces années.

Pour en finir j’occupe maintenant le poste de secrétaire du CHSCT. Je vais m’appliquer dans le dossier de la construction des nouveaux centres de secours à ce que les recommandations du rapport sur le cancer chez les sapeurs pompiers reconnu par la CNRACL puissent être transposées sur la réalisation de ces nouveaux bâtiment. La santé nous est chère force de constater que le vieillissement chez les professionnels est rare.

Nous restons et resterons libres et apolitiques .

Toujours force de propositions objectives et réalistes vigilants à l’égalité de traitement pour les agents, respectueux des règles de l’établissement que nous ferons évoluer afin de ne pas tomber dans l’immobilisme. Nous serons vigilants à l’application de règles nationales et ne laisserons pas faire d’actes illégaux.

Je remercie Magali, Damien, Gillou, Jean-Marc, Stéphane, Patrice, David, Gilles sans oublier les dinosaures Patou et Jeff membres de notre conseil d’administration pour leur aide précieuse et sans qui le SA SDIS 31 ne pourrait être ce qu’il est mélange de toutes générations car il ne faut pas oublier le passé sans ignorer le présent.

Merci aussi à ceux qui oeuvrent dans les centres de secours adhérents, sympathisants ou anonymes.

L’heure est arrivée d’élire mon successeur, ce n’est pas une petite décision car la tache est lourde.

Damien, Patrice et moi-même au nom des membres de notre conseil d’administration vous souhaitons à toutes et à tous ainsi qu’a vos familles et vos proches nos meilleurs voeux pour cette nouvelles année.

Sincères amitiés avec beaucoup d’émotion Fifi.

  

 Fifi votre Président du SA SDIS 31.

 

N’oubliez pas notre site internet grâce auquel nous vous tenons informé…www.saspp-pats-31.fr